AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Elizabeth Winkle | If people are making fun of you then you're probably doing something right.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elizabeth Winkle
avatar
Messages : 11
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 23

MessageSujet: Elizabeth Winkle | If people are making fun of you then you're probably doing something right.   Dim 9 Mar - 11:31



Elizabeth Winkle

Amy Lee
IDENTITE

Nom: Winkle
Prénom(s): Elizabeth
Âge: 18 ans
Origine: Anglaise
Activité: Etudiante

PHYSIQUE


Elizabeth est une jeune femme au physique agréable à regarder. De taille moyenne, elle possède de belles formes et des rondeurs là où il faut. A l'origine, ses longs cheveux sont bruns mais elle les teint régulièrement en noir. La belle brune ne met que très rarement des pantalons préférant se vêtir de belles robes et de jupes.

CARACTERE


Elizabeth n'est pas le genre de fille à apprécier le contact humain, elle reste souvent à l'écart des autres, mais pas parce qu'elle est timide, loin de là. Disons simplement qu'elle préfère la solitude. La jeune possède un trait de caractère qu'on pourrait qualifier de lunatique. Autant elle peut être heureuse et sourire puis deux minutes plus tard s'énerver, ou encore pleurer. Il lui arrive souvent de déprimer et déteste lorsque l'on se mêle de sa vie.
Elizabeth est une personne assez responsable et autonome et à appris à vivre seule, sans même l'aide de ses parents, puisque ces derniers ne se préoccupaient de toute façon, pas d'elle. Mis à part cela, Elizabeth est très porté sur tout ce qui tourne autour de faits surnaturelles, histoires et films d'horreur. Et à savoir la réputation de l'ancien lieu où est actuellement situé le pensionnat, elle n'a pas eu à réfléchir.
S'il y a quelque chose qu'elle n'aime pas chez elle, il ne s'agit en aucun cas d'une partie de son corps, certes, elle a des complexe mais ce qu'elle déteste le plus c'est son nom de famille, puisqu'elle porte celui de la personne qui a abusé d'elle et qui l'a traiter comme une moins que rien, autrement dit : son propre père.

HISTOIRE


Père alcoolique, abusant sexuellement de sa fille pendant de nombreuses années. Mère junkie et dépressive, atteinte psychologiquement. Vivant au seuil de la pauvreté, dans la malpropreté, sans personne sur qui compter, sans aide pour s'en sortir. Parents qui ne prenaient pas leur rôle au sérieux, qui se servait de leur fille pour ramener de l'argent, argent qui ne subvenait jamais au besoin essentiel, mais à celui de drogue, alcool et plein d'autres cochonneries qui pourrissent l'organisme. Les factures s'entassent, le temps passe et les conditions ne s'améliorent pas. Voilà la famille dans laquelle à vécu Elizabeth jusqu'à l'âge de 12 ans. Son père, ce pervers, creva comme la vieille bête qu'il était en prison, comme celle qui lui avait fait perdre son innocence, sa pureté. Quant à sa mère, consumé par les cochonneries qui faisaient son quotidien, s’éteignit suite à une overdose.

Orpheline et placée dans un centre spécialisé, Elizabeth ne mit pas longtemps avant sa première fugue, qu'elle fit la nuit même de son arrivée, avec une fille de la même tranche d'âge. Elles tentèrent de nombreuses fois de s'échapper de l'orphelinat mais chaque tentatives fut vaines. C'est à ce moment qu'Elizabeth, qui ne s'était auparavant jamais trouvé aimer, découvrit ce qu'était l'amour, celui qu'elle n'a jamais connu. Pas celui que des parents portent à leurs enfants, non. Éprouver un tel sentiment pour quelqu'un qui nous le renvoie réciproquement. C'était l'amour, le vrai. Elle partagea ainsi cinq années de sa vie avec cette fille qu'elle nommait Evie et qui du jour au lendemain avait disparu sans donner de nouvelles. Elizabeth appris quelque jours plus tard qu'elle avait finit par être adopté. C'était son premier chagrin d'amour mais elle espérait qu'elle serait heureuse dans sa nouvelle famille.

Quant à Elizabeth, le temps se faisait long, il lui semblait qu'une éternité s'était écoulée et elle demeurait toujours aussi seule, sans famille. De toute façon, elle n'en voulait pas, elle n'en a jamais eu besoin, elle s'est débrouillé comme elle le pouvait et ça a toujours été ainsi. Ses parents n'avaient jamais participé à son éducation, elle a tout appris toute seule, grâce à des livres qu'elle trouvait à la bibliothèque ou que ses professeurs lui prêtaient.

A ses 18 ans, lorsqu'elle atteint enfin la maturité, elle quitta l'orphelinat et sauta dans le premier train avec à l'argent qu'elle avait pu économiser grâce aux petits boulots qu'elle s'étaient trouvé. Elle avait besoin de changer d'air, de ville et d'oublier son passé. D'y faire une croix. Cependant le souvenir de sa belle Evie lui restait permanent. Depuis elle espère en secret pouvoir un jour la retrouver. C'est ainsi qu'elle arriva dans la ville de Blackwell et y intégra son pensionnat. Elle espérait pouvoir commencer une nouvelle vie, loin de la drogue, l'alcool, loin de tout ce qui pourrait lui faire pensé à son vécu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Elizabeth Winkle | If people are making fun of you then you're probably doing something right.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The Haitian People Need a Lobbyist
» Rèl kay Makorèl: sanble nou gen boat people ki peri nan Boyton
» Boat-people: L'etat ne peut rester les bras croises
» ★ GLAMOUR PEOPLE
» People's Glory

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blackwell-Pensionnat :: Administration :: Fiches de présentations :: Fiches validées-